Bouger plus, une nécessité pour les Français

Article source : http://provencealpes.franceolympique.com/art.php?id=72069

Les dernières données de l’étude Esteban(1) menée par Santé publique France montrent que l’inactivité physique et la sédentarité gagnent du terrain dans la population française.

Les femmes sont les plus concernées.
En 10 ans, la proportion de femmes physiquement actives a baissé de 16 %.
Une baisse préoccupante quand on sait que l’inactivité physique a été identifiée en 2009 comme le quatrième facteur de risque des maladies non transmissibles, impliquées dans plus de 3 millions de morts évitables.

Fort de ce constat, Santé publique France a développé pour la rentrée de nouveaux outils digitaux, informatifs et incitatifs, invitant les Français, et particulièrement les Françaises, à bouger plus et mieux.

Plus d’une femme sur 5 cumulent sédentarité et inactivité physique

Un niveau de sédentarité élevé associé à un niveau d’activité physique bas augmente les risques de maladies non transmissibles.

En France, en 2015, 22 % des femmes cumulent ces deux facteurs de risques contre 17 % des hommes. Et, seulement 53 % des femmes atteignent les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé en matière d’activité physique, contre 70 % des hommes. En 10 ans, la population féminine physiquement active a diminué de façon préoccupante de 16 %, une baisse particulièrement prononcée chez les femmes de 40-54 ans (-22 %).

Créer son programme d’activité physique avec Mangerbouger

Entièrement repensée, la rubrique « Bouger plus » du site www.mangerbouger.fr a pour objectif d’aider les Français à augmenter leur activité physique et à diminuer leur temps passé assis.

Enrichi de nombreux contenus, l’onglet « bouger plus » permet au visiteur de connaître les bénéfices de l’activité physique. Le visiteur peut ensuite évaluer son niveau d’activité physique, pratiquer à la maison en s’appuyant sur les 41 fiches d’exercices proposées, trouver les activités qui lui correspondent et se concocter un programme à intégrer dans son emploi du temps.

Activité physique, sédentarité : de quoi parle-t-on ?

L’activité physique correspond à tous les mouvements de notre corps produits par la contraction des muscles et qui entraînent une dépense en énergie supérieure à celle du repos.
Elle peut être effectuée dans le cadre du travail, des transports, des activités domestiques (à l’intérieur et à l’extérieur de chez soi) et des loisirs (incluant le sport et les exercices physiques réalisés sans encadrement).

Le sport est une activité physique où les participants adhèrent à un ensemble commun de règles et où un objectif de performance est défini (par exemple : sports collectifs, gymnastique, gymnastique aquatique, course à pied, marche nordique, cyclisme, ski de fond, aviron, natation).

La sédentarité correspond aux situations passées en position assise ou allongée (en dehors de la période de sommeil et de repas), dans lesquelles les mouvements du corps sont réduits à leur minimum : regarder la télévision, travailler sur un ordinateur, jouer aux jeux vidéo, lire, téléphoner, être passager dans un véhicule, etc.

Le guide du bénévolat 2017/2018

Le ministère chargé de la vie associative édite le « Guide du bénévolat ».

Il permet de détailler de façon concrète les récentes évolutions législatives liées à la vie associative.

 

Cette publication, actualisée annuellement, s’adresse à tous les bénévoles et détaille le cadre juridique et tous les droits du bénévolat :

  • les congés qui existent pour l’exercice d’activités bénévoles,
  • les dispositifs de formation,
  • les points auxquels prêter attention relatifs aux responsabilités civile, pénale et financière…

Il permet de détailler de façon concrète les récentes évolutions législatives liées à la vie associative, et notamment :

  • la possibilité pour les mineurs de prendre des responsabilités dans une association ;
  • la valorisation de l’engagement dans les établissements d’enseignement supérieur ;
  • le nouveau Compte Engagement Citoyen, permettant aux bénévoles de valoriser leur engagement citoyen.

du 13 au 15 octobre : OPEN de PROVENCE GATEBALL League 2017 à Saint-Cannat

Initiative du mouvement des Foyers Ruraux 13 et du Comité Sport en Milieu Rural 13, avec le Foyer Rural de Saint-Cannat

  • Le Gateball, jeu sportif mixte et multi générationnel a été créé au Japon en 1947 et cette pratique sportive en France en est encore à ses balbutiements. – Ici en Provence, avec le précieux soutien de la Ligue Gateball Bourgogne Franche Comté, le mouvement des Foyers Ruraux 13 & Comité Sport en Milieu Rural 13, souhaite faire connaître et développer cette passionnante activité de Sport Santé auprès du plus grand nombre. – Nous avons organisé avec succès une journée découverte en Juin 2017 avec le Foyer Rural de Saint-Cannat et c’est avec un réel enthousiasme que nous organisons ce premier Open de Provence afin de promouvoir le Gateball dans le Sud de la France et en Europe.
  • En 2017, l’Open de Provence en est donc à sa première édition, ce tournoi qui nous l’espérons, saura vous plaire, est soutenu par le mouvement des Foyers Ruraux 13 & Comité Sport en Milieu Rural 13, le Foyer Rural de Saint-Cannat, la commune de St Cannat et le Conseil Départemental des Bouches du Rhône.
  • Ce premier rendez-vous en Provence pour la Gateball League Européenne, est aussi l’occasion de créer de nouveaux liens d’amitiés et de faire découvrir notre belle région et ses richesses culturelles et touristiques. Nous serons ravis de vous accueillir à Saint-Cannat pour le tournoi des 13, 14 et 15 Octobre 2017.
  • CONTACTS :  Comité Départemental du Sport en Milieu Rural 13 – 4, Cours de la République – 13350 CHARLEVAL – Tél : 04 42 28 50 18 – courriel : foyersruraux13@gmail.com
  • Date limite d’inscription 06 octobre 2017
  • pour plus d’infos : gateball détails